Bibliothèque sur demande

Par où commencer quand il y a tant à dire?

Monica Berg profile

Bien avant la créativité et la mixologie, il y a l’organisation, la méthodologie et l’ordre. Je vais vous expliquer pourquoi.

L’enseignement est une profession empreinte de créativité, et je suis persuadée que nous, les bartenders, pourrions exceller dans ce domaine si nous nous en donnions les moyens. La raison pour laquelle je trouve souvent que la formation dans le domaine des vins et spiritueux est pour le moins ennuyeuse, c’est qu’il y a un décalage entre ce que les bartenders souhaitent apprendre et ce que les gens pensent que nous souhaitons apprendre. Certes, nous devons connaître le processus de distillation des différents alcools, ou savoir quand mélanger ou quand passer au shaker, mais il est tout aussi important d’avoir conscience de ce que notre langage corporel dit de nous, de comprendre en quoi un meilleur design du bar peut conduire à l’amélioration des performances du chiffre d’affaires ou de savoir que la définition de la saison s’étend bien au-delà de la lecture d’un calendrier. Ensemble, tous ces paramètres et bien d’autres encore, constituent la nature complexe du métier de bartender et démontrent l’importance capitale de s’éloigner de son domaine d’activité pour trouver de l’inspiration. Cela nous permet de regarder les choses sous différents angles, de nous épanouir dans notre rôle de bartenders, mais aussi en tant qu’êtres humains, et de disposer des outils nécessaires pour nous adapter à l’évolution permanente du métier de bartender.

Lorsque j’ai accepté de devenir la directrice artistique de la Campari Academy, j’avais tellement d’idées et d’envies que j’ai tout de suite dû prendre du recul pour contenir cette énergie. Pour être parfaitement honnête, c’est plutôt normal, car dans le fond, je suis une grande rêveuse. Mais lorsque je me suis surprise à me demander, au bout de quelques jours, si je devais plutôt pencher pour un esprit Poudlard ou Harvard, je me suis dit que j’allais trop loin. Alors j’ai commencé à interroger les gens autour de moi.

En parlant avec des amis et des collègues, j’ai commencé à rassembler des thèmes, des problématiques et des idées à explorer et je me suis rapidement aperçue qu’il fallait trouver un moyen de les classer ou de les catégoriser pour leur donner une structure. Les aspirations et les besoins des bartenders d’aujourd’hui sont tellement divers et variés qu’au début, j’étais un peu dépassée en essayant de trouver le point de départ. Comment trouver quelque chose qui parle à toutes et à tous avec la même pertinence? En bref, c’est impossible. En revanche, nous pouvons créer un système qui permette de rendre compte des défis rencontrés à tous les niveaux, à l’échelle mondiale, locale et individuelle, pour une meilleure adaptabilité aux besoins de chacun.

J’ai toujours aimé les systèmes et les structures. Même si ça ne m’est pas toujours naturel, c’est essentiel pour créer quelque chose qui est destiné à durer. Combien de fois avez-vous déjà tenté d’expliquer ce que vous faites tous les jours (par exemple, le choix du citron vert pour tel cocktail, mais du citron jaune pour tel autre) pour vous rendre compte que même si vous connaissez le processus sur le bout des doigts, il est impossible de l’expliquer aux autres.

Pour moi, cela fait partie des plus grands défis à relever, surtout lorsqu’il s’agit de la préparation de cocktails. Ma manière de travailler les saveurs est très instinctive et la plupart du temps, je n’ai pas de règles ni de lignes directrices définies. J’éprouve donc parfois des difficultés à transmettre mon savoir aux autres. Au fil des années, j’ai dû travailler dur pour m’améliorer sur ce point et c’est seulement en changeant de point de vue que j’ai pu trouver une manière de montrer aux autres comment travailler leur instinct des saveurs pour créer leurs propres cocktails signature.

Le rôle de la formation devrait être stimuler la créativité et de l’imagination et pour cela, elle doit être à la fois engageante, source d’inspiration et, bien entendu, faite en bonne intelligence. L’apprentissage peut (et doit) être plaisant, mais surtout, démocratique et accessible à tout le monde. La technique d’enseignement conventionnelle pour les matières normalisées que nous connaissons si bien (connaissance des vins et spiritueux, recettes, groupes et familles de boissons…) ne suffit plus. En réalité, je dirais presque qu’elle limite nos progrès et notre croissance potentielle. C’est pourquoi elle devrait faire partie d’un vivier de ressources plus étendu dans lequel nous pourrions puiser.

De la même manière que je souhaite que mon équipe devienne un jour meilleure, plus intelligente, plus rapide et plus performante que je ne l’ai jamais été, je souhaite également que la nouvelle génération de bartenders dispose des informations, des connaissances, des outils et des capacités que j’ai toujours rêvé d’avoir. C’est pourquoi j’ai mis en place trois thèmes généraux pour commencer, mais parmi ces thèmes, il n’y a pas de limites d’exploration et de découverte. Et surtout, ce n’est que le début!

Le premier thème, Communauté et Culture, se penche sur tout ce qui touche à l’écologie, la géographie et le rôle des bars et des bartenders au sein de la société, sans oublier la notion de localité, la culture et le comportement humain vus à travers le prisme de notre secteur. Nous allons également aborder des thèmes importants, tels que l’emploi, la diversité, l’empathie et tout ce que notre communauté a besoin de savoir afin de remodeler notre secteur pour le rendre encore meilleur.

La section consacrée au Design et à la Technologie s’intéresse à la manière dont nous pouvons créer des bars plus ergonomiques, plus accueillants et plus inclusifs. Nous cherchons des manières d’utiliser la technologie de manière utile, parce que nous doutons fort qu’un robot bartender soit un jour la solution, quelle que soit la demande.

Ceux qui me connaissent savent que le dernier thème me tient particulièrement à cœur : Ingrédients et Saveurs. Nous y découvrirons tout ce que j’adore : les saisons, l’agriculture, la biodiversité, la durabilité, les techniques et la tradition. Dans notre quête des saveurs de demain nous irons plus loin que jamais dans les alternatives possibles. Il va sans dire que je ne ferme plus l’œil la nuit !

J’ai vraiment hâte que cette aventure commence, j’espère que vous nous rejoindrez, l’équipe de la Campari Academy et moi-même, dans cette nouvelle aventure où nous tenterons de réinventer notre manière d’apprendre et de visualiser le monde du bar pour accéder à notre plein potentiel.

A très vite!